ENVOYEZ-NOUS VOS PLAINTES ET DEMANDES D'ADHESION DEPUIS CE SITE WEB

Le prix du riz va presque doubler dès Janvier 2016, le saviez-vous?

LCC-VIE CHÈRE
Yaoundé, le 12 Décembre 2015                                                                                                                              
COMMUNIQUE DE PRESSE. N°010/LCC/DP/PE/2015


APRES LA TRAHISON DU PEUPLE PAR L’ADOPTION DANS SON INTEGRALITE DE LA LOI DES FINANCES CONSACRANT la hausse du prix du riz dès Janvier 2016 et donc LA VIE CHERE, La Ligue Camerounaise des Consommateurs demande aux  consommateurs-électeurs de sanctionner les parlementaires.

Face à la démission des « élus du peuple » de leurs prérogatives de défendre les intérêts du peuple, la Ligue Camerounaise des Consommateurs, appelle les consommateurs-électeurs délaissés, par ces derniers à les sanctionner. A travers le boycott des séances de compte rendu parlementaire et le non renouvèlement de leurs mandats lors des prochaines élections. Malgré la forte mobilisation de la LCC, à travers des correspondances à eux adressées ; le recueil de milliers de signatures sur la Pétition dénommée «Honorables, svp ne touchez pas au prix de mon riz sauté » et des plaidoyers via les médias, ils ont fait la sourde oreille. En adoptant intégralement le projet de loi des finances, inique et cynique, qui consacre la vie chère au Cameroun en 2016.  Par exemple, par la fixation des taxes et droits de douanes de 5%, sur la denrée la plus consommée au Cameroun, qu’est le riz. Pourtant exonéré depuis 7 ans, par Ordonnance présidentielle.

C‘est lundi 30 Novembre 2015, que des correspondances explicatives ont été adressées aux Très Honorables Présidents du Sénat et de l’Assemblée Nationale; aux Honorables, Présidents des groupes parlementaires du parlement et aux Honorables Sénateurs et Députés, pour qu’ils empêchent la hausse annoncée du prix du riz. En refusant de voter l’amendement de l’Ordonnance présidentielle du 7 mars 2008, dispensant de taxes et droits de douanes le riz importé au Cameroun, contenu dans le projet de Loi de finances qui se trouvait sur leur table.
Malheureusement au petit matin du dimanche 6 et du vendredi 11 décembre dernier, les députés et les sénateurs ont, chacun à son tour, cautionné la mascarade. En votant dans son intégralité ce fameux et fumeux projet de loi des finances. Préférant accorder plus d’importance aux sujets de bas étage, tel que la décision du préfet de la mifi interdisant la diffusion du titre à succès de l’artiste Francko, « coller la petite ».

Pourtant l’adoption, de ce texte par le Parlement (Assemblée nationale et Senat), s’avère contraire à  la politique salutaire du chef de l’Etat, de lutte contre la vie chère. Surtout dans un contexte de misère galopante, au vu des chiffres alarmants, qui relèvent que, de 2007 à 2014, il y a eu augmentation de plus d’un million de pauvres, dans notre pays. Malgré que le kilogramme de riz, produit consommé par 2 camerounais sur 3, coûte à partir de 350 F cfa. Avec l’institution de cette taxe, son prix avoisinerait 550 F Cfa le kilo. Un calcul rapide permet de mesurer l‘ampleur du désastre chez ces consommateurs au faible revenu, amoureux de cette céréale, que notre organisation, qualifie de « caviar des pauvres ».
Aussi, l’article 2 de ce projet de loi des finances, ne saurait se justifier par une politique protectionniste, pour stimuler la consommation de la production nationale encore déficitaire. Selon des chiffres fiables, la demande nationale avoisinerait 300.000 tonnes l’année, face à une production  nationale de 100.000 tonnes maximum. Malgré sa meilleure qualité, notamment sa très agréable saveur. Mais faute de machinisme approprié, 50% de cette production, serait acheminée sans être décortiqué au Nigeria. Donc seulement 50 mille tonnes disponibles sur le marché national.
Par ailleurs, consciente de la nécessité pour le gouvernement d’accroitre ses recettes non pétrolières et faire face à la conjoncture internationale impactant négativement sur les recettes pétrolières et l’effort de guerre à consentir pour combattre la secte terroriste Boko Haram, la LCC a suggéré une forte taxation des tabacs, des produits de luxe et une réduction significative du train de vie de l’Etat, particulièrement budgétivore.

LE SECRETAIRE PERMANENT
Manassé ADOUEME OLAGA

LCC demande au Premier Ministre de baisser les prix du taxi, du carburant, du gaz domestique...

LCC-VIE CHÈRE

COMMUNIQUE DE PRESSE. N°008/LCC/DE/PN/2015
DANS UNE CORRESPONDANCE AU PREMIER MINISTRE

La Ligue Camerounaise des Consommateurs
demande la baisse des prix des carburants, du gaz domestique et du taxi avant le 15 Novembre prochain.

Le Président National de la LCC, Delor Magellan KAMSEU KAMGAING, a adressé, au Premier Ministre, chef du Gouvernement, une correspondance, ce jeudi 5 Novembre 2015, pour qu’au vu de l’actualité favorable sur le marché mondial, il instruise ses collaborateurs compétents, à entamer des concertations avec les parties prenantes, pour aboutir à la baisse des prix du litre des carburants, du gaz domestique et du ramassage par taxi, avant le 15 Novembre prochain. Faute de quoi des actions pacifiques et concertées avec les syndicats des transporteurs seront menées pour y aboutir.

(Venez donner votre avis sur la question sur notre groupe Facebook en cliquant sur ce lien)

Les prix à la pompe dans tous les pays du monde sont disponibles sur le site de la Banque Mondiale à l'adresse: http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/EP.PMP.SGAS.CD

En effet, le leader de la Ligue Camerounaise des Consommateurs, rappelle au Premier Ministre, que pour faire face à la hausse vertigineuse des cours du pétrole, sur le marché mondial, dont le prix du baril frôlait la barre de 145 dollars, le gouvernement a revu à la hausse, le 1er Juillet 2014, les prix du litre à la pompe du Super, de 569 FCFA à 650 FCFA, Gasoil, de 520 FCFA à 600 FCFA, du gaz domestique de 6 000 Fcfa à 6500 Fcfa.

Ensuite le prix du ramassage par taxi est passé de 200 Fcfa à 250 Fcfa.

Mais ces derniers mois, la conjoncture est devenue favorable, avec la chute du

prix du baril d’environ 75%, passant de 145 dollars à environ 50 dollars (environ 25 000 Fcfa) à ce jour. Toute chose qui incite la Ligue Camerounaise des Consommateurs, à monter au créneau pour faire bouger les prix au profit du consommateur.
Aussi, suite à un benchmarking, effectué par International Oil Company, le Cameroun est l’un des pays où le litre de carburant coûte plus cher à la pompe en Afrique subsaharienne. Certains pays, sans accès direct à la mer, comme le Togo, Niger, sont à 594 Fcfa et 543 Fcfa, pour le litre de super. Tandis que des pays producteurs comme le Cameroun, au rang desquels, le Bénin, Ghana, Nigeria et Tchad, commercialisent le litre en Fcfa, à 513, 537, 261 et 480.


(Venez donner votre avis sur la question sur notre groupe Facebook en cliquant sur ce lien)

C’est pourquoi, en vertu du Droit du consommateur d’être entendu, contenu dans les Principes Directeurs des Nations Unis pour la protection du consommateur et la Loi cadre N°2011/012 du 6 Mai 2011, portant Protection du consommateur au Cameroun, le Président National de la LCC, espère que le Premier Ministre, chef du Gouvernement, accordera une suite favorable à sa requête avant le 15 Novembre prochain.

Delor Magellan KAMSEU KAMGAING
Journaliste, Président National Ligue Camerounaise des Consommateurs, (LCC)

 

(CLIQUER SUR UN SECTEUR POUR DEROULER ET LIRE..,

CLIQUER DE NOUVEAU POUR ENROULER...)

SECTEUR DU COMMERCE

 

Arrété 05 Mai 2008 Liste des produits et services prix soumis a procédure homologation préalable

Article 1er :

Sont, à compter de la date de signature du présent arrêté, soumis à la procédure d’homologation préalable avant toute mise en vente sur le marche national , les prix et tarifs des biens et services ci-après. L’eau et les services y afférents ;L’électricité et les services y afférents ;Les services des axillaires du transport maritime ;Les services des Ports Autonomes du Cameroun ;Les transports collectifs des voyageurs par route et chemin de fer ;Le gaz domestique, industriel ou médical ;Les médicaments et consommables hospitaliers ; Le fer a béton ;Le sucre ; Le lait ;Les livres et manuels scolaires ;L’huile de palme brute ;Le poisson congelé importe ;La farine de froment ; La farine de maïs ;Le riz importe ; Le sel de cuisine ;Les huiles de table ;Le ciment portland importe ;Les services offerts par les hôtels et les établissements touristiques; Les logements sociaux ; Les logements scolaires et universitaires ; lire la suite...

Arrêté fixant éléments constitutifs du prix de revient et marges bénéficiaires

Article 1er :

Pour compter de la date de signature du présent arrêté, les dimensions constitutifs des prix de revient et les marges bénéficiaires applicables aux produits importées, aux produits de fabrication locale et aux présentations de services sont fixes par les dispositions qui suivent lire la suite...

Arrêté marquage sanitaire des emballages produits a base de tabac

Article 1er :

Il est institué au Cameroun, le marquage obligatoire des paquets, boîtes, coffret ou tout autre emballage des produits à base de tabac, commercialisés sur le territoire national. lire la suite...

Arrêté reglementant la publicite des prix a legard du detaillant et consommateur

Article 1er :

(1) La publicité des prix à l’égard du distributeur détaillant et du consommateur est assurée par voie de marquage, d’étiquetage ou d’affichage. lire la suite...

Décret caracteristiques metrologiques des produits préemballes et modalites de leur controle

Article 1er :

Le présent décret fixe les caractéristiques métrologiques des produits Préemballés ou assimilés et les modalités dg leur contrôle. lire la suite...

Décret completant Decret 1990 fixant modalites de l homogation des prix

Article 1er :

Les dispositions des articles 7, B, 14, et 15 du décret no 9011476 du 09 novembre 1990 fixant les modalités de l’homologation des prix sont modifiées et complétées ainsi qu'il suit : lire la suite...

Décret completant Decret de 1985 du modalités de controle instruments de mesure

Article 1er :

Les dispositions de l’article 7 du décret n" 85/1405 du l0 Octobre 1985 fixant les modalités du contrôle des instruments de mesures sont modifiées et complétées anis qu’II suit : lire la suite...

Décret fixant conditions et modalités d'exploitation des débits de boissons

Article 1er :

Le présent décret et les textes pris pour son application fixent les conditions et les modalités d’exploitation des débits de boissons. lire la suite...

Décret fixant la composition, modalites de fonctionnement et de saisine du Comite anti dumping

Article 1er :

Le présent décret fixe la composition, les modalités de fonctionnement et de saisine du Comite Antidumping et des Subventions ci-après dénommé « le Comité » . lire la suite...

Décret fixant le regime de la taxe et des taux de redevances applicables controle instruments mesure

Article 1er :

Le présent décret fixe le régime de la taxe de Vérifications primitive et périodique et les taux dès redevance, pour travaux métrologigue6 et assimiles applicables à l’occasion du contrôle des instruments de mesure. lire la suite...

Décret fixant modalites d application de la Loi regissant le commerce électronique

Article 1er :

Le présent décret fixe les modalités d’application de la loi no 2010/021 du 21 décembre 2010 régissant le commerce électronique au Cameroun. lire la suite...

Décret fixant modalités d application Loi regissant l activite commerciale

Article 1er :

– Le présent décret fixe les modalités d’application de la loi n° 90/031 du 10 août 1990 régissant l’activité commerciale au Cameroun, ci-après désignée « la loi ». Il définit les conditions d’exercice de la profession de commerçant, notamment en ce qui concerne les activités d’échange des biens et services. lire la suite...

Décret Novembre 1990 fixant les Modalites de l'Hommologation des prix

Article 1er :

LLe président décret fixe les modalités de l’homologation des prix. lire la suite...

Loi 22 Décembre 1999 statut général des Entreprises publics

Article 1er :

La présente loi fixe le statut général des établissements publics et des entreprises du secteur public et parapublic. (2) Des lois particulières peuvent, en tant que de besoin, créer d’autres formes d’établissements publics ou parapublics. lire la suite...

Loi cadre portant protection du consommateur

Article 1er :

(.1) La présente loi fixe le cadre général de la protection du consommateur. (2) Elle s'applique à toutes les transactions relatives à la fourniture, la distribution, Ia vente, l'échange de technologies, de biens et de services portant sur la protection du consommateur. lire la suite...

Loi du 14 Juillet 1998 RELATIVE AUX ETABLISSEMENTS CLASSES INSALUBRES

Article 1er :

L-La présente loi définit les conditions d’exercices de la concurrence dans le marché intérieur. lire la suite...

Loi du 14 Juillet 1998 relative e la concurrence

Article 1er :

La présente loi définit les conditions d’exercices de la concurrence dans le marché intérieur. lire la suite...

Loi précisant les conditions de l'exercice de l'activité commerciale au Cameroun

Article 1er :

La présente loi a pour objet de préciser les conditions dans lesquelles s'exerce l'activité commerciale en République du Cameroun. Elle a également pour objet de favoriser le développement d'une concurrence saine et loyale entre les commerçants et de protéger le consommateur. lire la suite...

Loi régissant la metrologie legale

Article 1er :

La présente loi régit la métrologie légale en République du Cameroun. lire la suite...

Loi relative a la Concurrence

Article 1er :

La présente loi définit les conditions d’exercice de la concurrence dans le marché intérieur. lire la suite...

Loi relative a la Normalisation

Article 1er :

La Présente loi et les textes réglementaires pris pour son application régissent la normalisation en République du Cameroun. lire la suite...

Loi relative au Dumping et commercialisation produits d'importations subventionnes

Article 1er :

La présente loi régit la pratique du dumping et fixe les règles relatives à la commercialisation des produits d'importation subventionnes dont les quantités accrues sont susceptibles de causer un dommage grave à la branche de production nationale des produits similaires ou directement concurrents. lire la suite...

Ordonnace relative au Regime général des prix

Article 1er :

La Loi no 69LF/5 du 4 juin 1969 ratification des dispositions du décret no 68/DF/486 du 18 décembre 1958 fixant le régime général des prix est arrogée et remplacée par les dispositions suivantes : lire la suite...
SECTEUR DE L'EAU

 

DECRET précisant modalités de prélèvement et de conditionnement des eaux

Article 1er :

Le présent décret précise les modalités et conditions de prélèvement des eaux de surface au des eaux souterraines a des fins industrielles ou commerciales. lire la suite...

DECRET réglementant les périmètres de protection points de captage...eaux potalisables

Article 1er :

Le présent décret réglemente les périmètres de protection autour des points de captage de traitement et de stockage des eaux probabilisables. lire la suite...

Génèse du Ministère de l'Eau et de l'Energie, MINEE

La genèse du Ministère de l’Energie et de l’Eau a la complexité des grandes ambitions qui l’ont sous – tendu. Tout est parti depuis 1929 du service des mines que l’administration coloniale française avait mis sur pied, au lendemain de sa prise de possession du territoire nouvellement conquis des mains des Allemands. lire la suite...

LOI N 98_005 du 14 avril 1998, portant Régime de l'Eau

Article 1er :

La présente loi fixe, dans le respect des principes de gestion de l’environnement et de protection de la sante publique le cadre juridique général du régime de l’eau. lire la suite...

Plan d'action de la gestion intègre de l'eau

Le Cameroun ne dispose pas d’une politique nationale de l’eau. Mais de nombreux projets sectoriels existent même si leur mise en œuvre n’a pas toujours été couronnée de succès. Le regain d’intérêt des pouvoirs publics pour la question de l’eau appuyé par le concours de divers partenaires au développement devrait conduire à court ou à moyen terme à l’élaboration d’une véritable politique dans ce domaine lire la suite...

Plaquette MINEE (English)

“Energy is at the core of any development process. Without it, there can neither be industry nor processing of raw materials, and hence, there can be no modern economy. ” lire la suite...

REGLEMENT DU SERVICE AFFERME DE L'EAU POTABLE

Article 1er :

Est approuvé, à compter de la date de signature du présent décret. Le règlement du service de distribution de l’eau potable dans les centres urbains et périurbains du Cameroun. lire la suite...
SECTEUR DE L'ELECTRICITE

 

Aes sonel Contrat Abonnement Basse Tension

Article 1er :

Les présentes Conditions Générales de Vente sont établies conformément au Contrat Cadre de Concession et de Licence, de son Cahier des Charges, au Contrat de Concession de Distribution et de Vente d’électricité, de son Cahier des Charges et au Règlement du Service applicables à l’intérieur du Périmètre de Distribution AES SONEL. Elles définissent les modalités de vente d’électricité aux Clients Basse Tension lire la suite...

Aes sonel DECISION 25 Janvier 2002 fixant tarifs de vente d'électricite

Article 1er :

- Pour compter de la date de signature de la présente décision, les tarifs de vente hors taxes d’électricité applicables par la société AES-SONEL, sont fixés ainsi qu’il suit : lire la suite...

Décret 29 Novembre 2006 portabt creation EDC

Article 1er :

Le présent décret organise et fixe les modalités de fonctionnement de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité ci-après désignée l’ " Agence ", instituée par la loi n°98/O22 du 24 décembre 1998 régissant le secteur de l’électricité. lire la suite...

ADECRET 15 Juin 1999 organisation ARSEL

Article 1er :

(1) Le présent décret organise et fixe les modalités de fonctionnement de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité ci-après désignée l’ " Agence ", instituée par la loi n°98/O22 du 24 décembre 1998 régissant le secteur de l’électricité. lire la suite...

DECRET 26 Juin 2000 portant renouvellement des concessions

Article 1er :

Les concessions, licences, autorisations et déclarations en cours de validité lors de l’entrée en vigueur de la loi n° 98/022 du 24 décembre 1998 pour une durée de douze (12) mois non renouvelable lire la suite...

DECRET 30 juin 2000 régissant les activités du secteur de l'électricité

Article 1er :

(1) Le présent décret porte organisation des activités du secteur de l’électricité et fixe les modalités d’octroi, de renouvellement, de révision, de suspension et de retrait des concessions, des licences et des autorisations prévues par la loi n° 98/022 du 24 décembre 1998 régissant le secteur de l’électricité. lire la suite...

Loi régissant le secteur de l'Electricité

Article 1er :

(1) La présente loi régit le secteur de l’électricité en vue de sa modernisation et de son développement. (2) Elle s’applique aux activités de production a partir de toute source primaire au secondaire d’énergie, de transport, de distribution, de fourniture, d’importation, d’exportation et de vente de lire la suite...

Réglement du service de distribution d'électricite

Article 1er :

- Est approuvé, à compter de la date de signature du présent arrêté, le Règlement du Service de distribution publique de l’électricité de la société AES-SONEL. lire la suite...
SECTEUR DE L'ENERGIE

 

Arrêté fixant modalités d implantation des stations de distribution produits pétroliers, annexe

Article 1er :

Le présent arrêté fixe les modalités d'implantation des stations de distribution des produits pétroliers, ci-après désignées "les stations service". lire la suite...

Arreté fixant modalités et procédures de contrôle des produits pétroliers

Article 1er :

Le présent arrêté fixe les modalités et la procédure des contrôles des produits pétroliers. lire la suite...

Arrêté fixant spécifications de produits pétroliers

Article 1er :

Le présent arrêté conjoint porte homologation des spécifications des produits pétroliers ci-après vendus au Cameroun: * pétrole lampant; lire la suite...

Arrêté portant modification et homologation certaines spécifications essence

Article 1er :

Le présent arrêté conjoint porte modification et homologation de certaines spécifications de l'essence fabriquée, importée et mise en consommation au Cameroun. lire la suite...

Arrêté portant sur l'homologation de la Norme relative a la fabrication bouteille de gaz domestique

Article 1er :

Le présent arrêté porte homologation de la norme nationale pour la fabrication des bouteilles mixtes cylindriques soudées en acier servant à la distribution des gaz de pétrole liquéfiés (propane/butane) à mettre en usage au Cameroun. lire la suite...

Circulaire modifiant Circulaires 1988 fixant modalités de retrait et interchangeabilité des bouteilles de gaz

Le planning de retrait applicable à compter du 1er Juillet 1992 s'étale désormais sur 10(dix) ans. Les opérations de retrait s'effectueront par dixième (1/10 ème) du parc de bouteilles restant à retirer déduction faite des bouteilles retirées au 30 Juin 1992. lire la suite...

Décret fixant les modalités d implantation et d'exploitation des établissements classes dangereux

Article 1er :

Le présent décret fixe les modalités d'implantation et d'exploitation des établissements classés dangereux, insalubres ou incommodes. lire la suite...

Décret fixant modalités d'application de la loi portant Code pétrolier

Article 1er :

- Le présent décret fixe les conditions et modalités d'application de la loi n° 99/013 du 22 décembre 1999 portant Code Pétrolier, ci-après désigné "le Code". lire la suite...

Décret Stockage et distribution produits pétroliers

Article 1er :

- L'intitulé du titre II et les dispositions de l'article 19 du décret n° 77/528 du 23 décembre 1977 portant réglementation du stockage et de la distribution des produits pétroliers sont modifiés ainsi qu'il suit. lire la suite...

Loi portant Code pétrolier

Article 1er :

- La présente loi porte Code Pétrolier. A ce titre, elle : - vise à promouvoir les Opérations Pétrolières sur l'ensemble du Territoire Camerounais; - fixe les modalités de Prospection, de Recherche, d'Exploitation et de Transport des Hydrocarbures; - détermine le régime juridique, fiscal et douanier et de change des Opérations Pétrolières, sous réserve des dispositions de l'article 118 ci-dessous; - fixe les droits et obligations liés aux Opérations Pétrolières. lire la suite...

Loi régissant appareils a pression de gaz

Article 1er :

La présente loi régit les appareils à pression de gaz et à pression de vapeur d'eau ci-dessous définis lorsqu'ils sont destinés à être utilisés à terre, à bord des bateaux de navigation intérieure, des aéronefs ou des installations maritimes, sous une pression supérieure à un (1) bar effectif. lire la suite...
SECTEUR DE L'ENVIRONNEMENT

 

Loi cadre gestion de l'environnement

Article 1er :

-La présente loi fixe le cadre juridique général de la gestion .de l'environnement au Cameroun. lire la suite...

Loi relative aux Etablissements classes dangereux, insalubres et incommodes

Article 1er :

-La présente loi régit, dans le respect des principes de gestion de l'environnement et de protection de la République, les établissements classés dangereux, insalubres ou incommodes. lire la suite...
SECTEUR DE "NORMES ET QUALITE"

 

ANOR catalogue_des_normes

Article 1er :

La norme de la farine de froment utilisée dans la planification au Cameroun. Cette norme s’applique à la farine de forme destinée à la consommation humaine, obtenu à partir des blés du genre Tritium, livrée en vrac ou préemballée en vu de la vente au consommateur o en vu de leur utilisation en planification courante, panification spéciale, viennoiserie, pâtisserie et biscuiterie. Elle a été élaborée dans le comité technique CT03 des graines céréalières, légumineuses, oléagineuses, aliment du bétail, tubercules et racines et dérivées. lire la suite...

ANOR Décret de création et fonctionnement

Article 1er :

Le présent article porte organisation et fonctionnement de l’Agence des normes et de la qualité en abrégé « ANOR », ci-après, désignée « l’Agence » lire la suite...

ANOR, étape d'élaboration d'une norme

lire la suite...

Circulaire du Premier Ministre relative au processus programmes élaboration des normes

lire la suite...

SECTEUR DE LA SANTE

 

Loi professions médicales

Article 1er :

La présente loi régit le commerce au Cameroun. lire la suite...

Loi sur la mère et l'enfant

Article 1er :

La présente loi et les textes pris pour son application réglementent l’exercice et l’organisation de la profession de médecin. lire la suite...

Loi sur la profession de pharmacien

Article 1er :

La présente loi et les textes pris pour lire la suite...

Loi sur la protection sante publique

Article 1er :

Sont interdits, l’introduction, la production, le stockage, la détention, le transport, le transit et le déversement sur le territoire national des déchets toxiques et/ou dangereux sous Toutes leurs formes. lire la suite...
SECTEUR DES TELECOMS

 

Arrêté MINPOSTEL MINFI fixant montants et modalités paiements frais a l ANTIC

Article 1er :

Le présent arrêté fixe le montant et les modalités de paiement des frais perçus par l’agence Nationale des technologies de l’information et de la communication, en abrégé « ANTIC » lire la suite...

Arrêté_n00080minefi_minpt_20022002 relatifs aux droits_frais_contributions_redevances perçus par l'ART

Article 1er :

Le présent arrêté définit et réglemente I’ activité de vendeur de Matériel de télécommunications. lire la suite...

Arrêté N 00000007 mpt 16072001 relatif aux vendeurs de matériel telecoms

Article 1er :

(1) Le présent arrêté fixe les modalités d‘homologation des équipements terminaux des communications électroniques et des installations radioélectriques lire la suite...

Arrêté N 000013 minpostel_27062012 fixant modalités d'homologation terminaux communication électroniques

Article 1er :

Il est pris en application des dispositions de l’article 55 du décret n° /PM DU fixant les modalités d’établissement et /ou d’expression des réseaux et fourniture de services des communications électroniques soumis au régime de l’autorisation. lire la suite...

Arrêté N 209 portant création organisation et fonctionnement du comité stratégie TIC

Article 1er :

le présent arrêté porte création, organisation et fonctionnement du comité de pilotage de mise en œuvre de la stratégie Nationale de Développement des Technologies de l’information et de la communication au Cameroun, ci-après désigné le « comité » lire la suite...

ART aperçu trimestriel 2013 - 02 juin 2014 Téléphonie

Article 1er :

Le parc d’abonnés est reparti en abonnés de la téléphonie et de l’internet des opérateurs de téléphonie en 2013. lire la suite...

ART Marché de la téléphonie au Cameoun, statistiques_trim34_2012

Article 1er :

(A REVOIR) lire la suite...

ART Réseau de couverture du service internet 2012

Article 1er :

A REVOIR lire la suite...

ART Tarifs compares_réseaux_mobiles_fixes_mars 2013-1

Article 1er :

(A REVOIR) lire la suite...

Décret_2012_203_20avril2012_organisant ART

Article 1er :

A REVOIR lire la suite...

Décret_2013_0398PM_27022013 mise en oeuvre du service universel

Article 1er :

1) Le présent décret fixe les modalités de mise en œuvre du service universel et du développement des communications électroniques lire la suite...

Décret_2013_0399PM_27022013 protection des consommateurs produits élctroniques

Article 1er :

1) Le présent décret fixe les modalités de protection des consommateurs des services de communications électroniques. (2) Il garantit aux consommateurs visés à l’alinéa (1) ci-dessus les droits relatifs à la vie privée, à la qualité et à la permanence des services, à l’information et au traitement des données à caractère personnel lire la suite...

Décret-2012-180- organisation de l'ANTIC

Article 1er :

Le présent décret porte organisation et fonctionnement de l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication en abrégé « ANTIC »ci-après désignée « l'Agence » lire la suite...

Décret-2012-1641-PM-du-14-juin-2012, fixant les conditions de la portabilité des numéros

Article 1er :

le présent décret porte organisation et fonctionnement de l’Agence de Régulation des Télécommunications en abrégé « art » ci-après daignée « d’Agence ». lire la suite...

Décret fixant les seuils a l'exposition magnétique

Article 1er :

e présent décret fixe les seuils maxima d’exposition du public aux rayonnements électromagnétiques émis par les équipements utilise dans le réseau de communication électronique ou tout autre équipement émetteur de rayonnement électromagnétique. lire la suite...

Décret fixant modalités d'identification des abonnes

Article 1er :

A REVOIR lire la suite...

Décret portant création ANTIC-10-04-2012

Article 1er :

le présent décret porte organisation et fonctionnement de l’Agence Nationales des Technologies de l’Information et de la Communication, en abrégé « ANTIC », ci-après désignée « l’Agence ». lire la suite...

Etat des lieux, capacités internet, 2011

Article 1er :

A REVOIR lire la suite...

loi_2001_0130_23072001 instituant le service minimum

Article 1er :

La présente loi institue un service minimum dans le secteur des télécommunications. lire la suite...

loi_2005_013_29122005_modif_loi_98 régissant_telecoms

Article 1er :

Les dispositions de l’article 23 de la loi n° 98/014 du 14 Juillet 1998 régissant les télécommunications au Cameroun sont modifiées et complétées ainsi qu’il suit : lire la suite...

Loi_2010-012 sur cybersecurité et cybercriminalité

Article 1er :

La présente loi régit le cadre de sécurité des réseaux de communications électroniques et des systèmes d’information, définit et réprime les infractions liées à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication au Cameroun. A ce titre, elle vise notamment à : - instaurer la confiance dans les réseaux de communications électroniques et les systèmes d’information ; - fixer le régime juridique de la preuve numérique, des activités de sécurité, de cryptographie et de certification électronique ; - protéger les droits fondamentaux des personnes physiques, notamment le droit à la dignité humaine, à l’honneur et au respect de la vie privée, ainsi que les intérêts légitimes des personnes morales. . lire la suite...

Loi_2013-013 régissant communications_électroniques

Article 1er :

La présente loi régit les communications électroniques. A ce titre, elle : - vise à promouvoir le développement harmonieux et équilibré des réseaux et services de communications électroniques, en vue d’assurer la contribution de ce secteur au développement de l’économie nationale, et de satisfaire les besoins multiples des utilisateurs et de la population ; - fixe les modalités d'établissement et d'exploitation des réseaux ainsi que de fourniture des services de communications électroniques dans le respect des prescriptions exigées par la défense nationale et la sécurité publique; - encourage et favorise la participation du secteur privé au développement des communications électroniques dans un environnement concurrentiel. lire la suite...

Loi sur commerce-électronique-N-2010-021-du-21-12-2010

Article 1er :

La présente loi régit le commerce au Cameroun. lire la suite...

Nos Visiteurs...

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd.:720
mod_vvisit_counterHier:387
mod_vvisit_counterCette Semaine3128
mod_vvisit_counterSem.Dernière:4318
mod_vvisit_counterCe Mois:30861
mod_vvisit_counterMois Dernier:22332
mod_vvisit_counterTous les Jours:581340

We have: 2 guests online
IP: 54.166.214.107
 , 
Today: Mai 28, 2016

Lisez ici, votre journal "Le Meilleur Choix", Partenaire de LCC

Nom de fichier
Meilleur choix numero 23_Lundi 05 Mai 2014.pdf

REOUVERTE DE AFRIQUE MEDIA: Signer la Pétition...

VOULEZ-VOUS LA REOUVERTURE DE AFRIQUE MEDIA? OUI OU NON?

Nov16

LCC - Dangerosité des boissons gazeuses

Par Le Président National, Delor Magellan KAMSEU KAMGAING

LCC-DANGEROSITE DES BOISSONS GAZEUSES

Les Brasseries du Cameroun rassurent les consommateurs

Lire ci-dessous les éclairages adressés à la LCC

Bonjour Président,

La Ligue Camerounaise des Consommateurs nous a interpellé au sujet d'un article publié sur le site de Africa Media concernant une liste de produits supposés dangereux et utilisés dans la fabrication des boissons gazeuses.
Nous tenons à vous remercier pour cette démarche responsable et professionnelle qui témoigne des bonnes relations qui existent entre nos deux organes.
Pour répondre à votre préoccupation, il est important de savoir que :

- ces additifs sont utilisés dans certains de nos produits, et  dans les boissons rafraîchissantes sans alcool (BRSA) fabriqués dans le monde
- l'utilisation de ces additifs dans  les boissons fabriquées par Les Brasseries du Cameroun  est conforme aux exigences  du CODEX ALIMENTARIUS et à la législation européenne.
Comme dans toute chose, c'est l'excès qui nuit. L'utilisation de ces additifs à  des doses élevées peut  effectivement  poser problème. Ce n'est pas le cas de la S.A. des Brasseries du Cameroun, engagée depuis 67 ans, dans une démarche de responsabilité et de qualité totale.

- Qualité des matières premières et Qualité des produits ;

- Qualité des partenaires. Dans le domaine des BRSA, notre partenaire Coca-Cola, depuis 1963, est le leader mondial ;

- Qualité du service à la clientèle.

C'est  ce qui nous vaut notre certification ISO 9001:2008. C'est aussi ce qui nous vaut notre place de leader incontesté et surtout la confiance des consommateurs.

Ces choix sont pour nous des défis que nous entendons continuer à relever quel qu'en soit le prix, pour continuer à offrir aux consommateurs des boissons de qualité en préservant leur santé et notre environnement.

Nos équipes de la Direction Process et Qualité (Douala, Yaoundé, Bafoussam, Garoua) se tiennent à votre disposition pour partager avec vous les secrets de notre culture de la qualité.

Bien cordialement.-

Hélène KENMEGNE

Département Communication Institutionnelle
Les Brasseries du Cameroun
LCC...
Email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
SMS 699936605/675974301
Siège national: Tel: 242 00 84 64
Situé à côté de Mahima Élig Essono, au dessus du prêt à porter Stella, Yaoundé  
www.ligueconso.org
Adhésion annuelle:
5 000 FCFA, Membre actif,
20 000 FCFA, Membre d'Honneur  
Fonds destinés essentiellement aux charges incompressibles et aux activités de la LCC
LCC"le consommateur doit être roi"

Posted in LCC-DANGEROSITE DES BOISSONS GAZEUSES

Nov10

LCC - TELECOMS:::: Violation des textes

LCC-TELECOMS
Violation des textes

Une sanction exemplaire de l'équivalent de notre ART au Nigeria fait démissionner Sifiso Dabengwa le Pdg du groupe MTN

Le groupe Sud-africain des télécommunications MTN a annoncé la démission de son président directeur général Sifiso Dabengwa. L’homme d’affaires qui présidait aux destinées de la plus grande société de télécommunication africaine a pris ses responsabilités suite à la lourde amende de 5,2 milliards de dollars qui a été infligée à la filiale du groupe au Nigeria. Dans un communiqué, Sifiso Dabengwa a expliqué son départ pour « l’intérêt de la société et de ses actionnaires ». Cette démission pourrait signifier que son voyage effectué au Nigeria le 2 novembre 2015, afin de négocier avec les autorités nigérianes une solution à la situation de MTN Nigeria, n’a pas porté les fruits escomptés.

MTN, à travers les négociations avec la présidence de la République fédérale du Nigeria, voudrait une réduction de l’amende de sa filiale locale du groupe télécom, afin qu’elle n’ait pas un impact conséquent sur ses opérations comme le prévoit les agences de notation Moddy, Fitch et Standard and Poor’s.

 

Le remplaçant de Sifiso Dabengwa pour une période de six mois, Phuthuma Nhleko, a déclaré qu’il se comportera de façon proactive face à la réglementation nigériane et continuera à travailler avec les autorités afin de régler de manière urgente les problèmes autour abonnés non-enregistrés. Une fois le problème de l’amende de MTN Nigeria résolu, il compte aider le groupe MTN à trouver une nouveau Pdg approprié qui permettra à MTN d’aller de l’avant tandis que lui il retournera à ses fonctions de président non exécutif.
Source: Agence Ecofin

LCC...
Email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
SMS 699936605/675974301
Siège national: à côté de Mahima Élig Essono, au dessus du prêt à porter Stella
www.ligueconso.org
Adhésion annuelle:
5 000 FCFA, Membre actif,
20 000 FCFA, Membre d'Honneur
Fonds destinés essentiellement aux charges incompressibles et aux activités de la LCC
LCC"le consommateur doit être roi"

 

Posted in Demission du PDG de MTN

Nov05

Affaire Afrique Média : Manifestation de la LCC le 30 octobre 2015 devant le CNC à Yaoundé

Pour « refus de levée des scellés d’Afrique Média malgré l’expiration du délai » le président de la Ligue Camerounaise des Consommateurs, Delor Magellan Kamseu Kamgaing, annonce une manifestation devant les locaux du Conseil National de la Communication (CNC) à Yaoundé le 30 octobre 2015.Voici l’intégralité du Communiqué de presse parvenu à notre rédaction.

Yaoundé, le 15 Octobre 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE N°002/LCC/PDT/DCA/2015 POUR REFUS DE LEVEE DES SCELLES D’AFRIQUE MEDIAS MALGRE L’EXPIRATION DU DELAI La Ligue Camerounaise des Consommateurs manifestera devant le CNC le 30 Octobre prochain Dans une correspondance adressée au Vice-Président du Conseil National de la Communication (CNC), ce jour, ayant pour objet : Levée de la suspension d’Afrique Médias avant le 30 Octobre 2015, le Président National de la LCC, Delor Magellan KAMSEU KAMGAING, dénonce cet acharnement et demande à Peter ESSOKA, de respecter ses propres textes, en ordonnant le retrait des scellés, avant le vendredi 30 Octobre 2015. Sinon face à ce qui précède et en phase avec l’esprit de la Loi N° 90-55 du 19 décembre 1990, portant régime des réunions et des manifestations publiques au Cameroun et la Loi cadre N°2011/012 du 06 mai 2011, portant protection du consommateur au Cameroun, 100 consommateurs, membres de la LCC, munis de leurs postes téléviseurs, de leurs cartes de membres et vêtus de noir, manifesteront pacifiquement vendredi 30 Octobre 2015, de 9h00 à 10h précises, devant le siège du CNC au quartier bastos, à Yaoundé. Manifestation qui se répètera chaque semaine jusqu’à l’obtention de la levée de la suspension de la « chaine du peuple ».

Posted in Affaire Afrique Média : Manifestation de la LCC le 30 octobre 2015 devant le CNC à Yaoundé

Nov05

LCC demande la Levée de la suspension de la chanson "COLLER LA PETITE"

(Donnez votre avis sur l'interdiction du Prefet de la Mifi sur le groupe Facebook de LCC en cliquant sur ce lien)

LCC -PLAIDOYER
Yaoundé, le 3 Novembre 2015
COMMUNIQUE DE PRESSE. N°002/LCC/AO/PN/2015
PARCE QU ELLE NE DEPRAVE PAS LES MOEURS

La Ligue Camerounaise des Consommateurs
demande de lever l’interdiction de la chanson « coller la petite » dans la Mifi

Suite à l’Arrêté préfectoral N°689, du 2 Novembre 2015, qui porte interdiction de vente, la diffusion et la promotion de l’œuvre de l’artiste Franko dans le département de la mifi, « considérant la lutte contre la dépravation des mœurs», le Président National de la LCC, Delor Magellan Kamseu Kamgaing, a adressée, au nom des consommateurs, membres de son organisation, résident dans le Département de la Mifi, une correspondance pour demander la levée de cet Arrêté inopportun.

Posted in LCC demande la Levée de la suspension de la chanson "COLLER LA PETITE"

Nov05

Ultimatum aux cimenteries Camerounaises: Pratiquez les vrais prix...

LCC-Ciment
Après le bon exemple de CIMENCAM

La Ligue Camerounaise des Consommateurs donne deux semaines aux autres cimenteries pour baisser le prix du sac

Suite aux multiples doléances des consommateurs de ciment relatives à la baisse des prix, l'entreprise citoyenne CIMENCAM a fini par accorder une oreille attentive à celles ci, en baissant le prix du sac de son ciment phare, CPJ 35, mercredi 28 octobre dernier. La Ligue Camerounaise des Consommateurs, exhorte les autres opérateurs de cette filière, qui traînent encore la patte, à suivre ce bon exemple, avant le 15 Novembre prochain. Faute de quoi elle appellera les consommateurs à boycotter leurs produits.

La récente baisse des prix chez Cimencam est saluée par la Ligue Camerounaise des Consommateurs, pour qui cela démontre que cette entreprise est vraiment citoyenne, non seulement à cause de ses produits qui répondent aux normes, mais elle a le souci du faible portefeuille de ses consommateurs.
La LCC souhaite que, CIMENCAM, en liaison avec les services spécialisés du Ministère du commerce, permette que cet allègement tarifaire atteigne vraiment les consommateurs. Par le passé, leurs distributeurs, sous de fallacieux prétextes et motivés par l'appât de gain, bénéficient de pareille mesure qu'ils ne répercutent pas.
La Ligue Camerounaise des Consommateurs recommande à Cimencam à communiquer largement sur les nouveaux tarifs. Et prie les consommateurs à noter les prix officiels et à refuser d'acheter le sac de ciment Cimencam CPJ 35 chez les quincaillers qui n appliquent pas les vrais prix: 4350 FCFA à Douala, 4700 FCFA à Yaoundé, 4750 FCFA, à Bafoussam.

Posted in LCC-Ultimatum aux cimenteries Camerounaises

Nov03

Ultimatum aux cimenteries Camerounaises: Pratiquez les vrais prix...

Par Le Président National, Delor Magellan KAMSEU KAMGAING

LCC-Ciment
Après le bon exemple de CIMENCAM

La Ligue Camerounaise des Consommateurs donne deux semaines aux autres cimenteries pour baisser le prix du sac

Suite aux multiples doléances des consommateurs de ciment relatives à la baisse des prix, l'entreprise citoyenne CIMENCAM a fini par accorder une oreille attentive à celles ci, en baissant le prix du sac de son ciment phare, CPJ 35, mercredi 28 octobre dernier. La Ligue Camerounaise des Consommateurs, exhorte les autres opérateurs de cette filière, qui traînent encore la patte, à suivre ce bon exemple, avant le 15 Novembre prochain. Faute de quoi elle appellera les consommateurs à boycotter leurs produits.

La récente baisse des prix chez Cimencam est saluée par la Ligue Camerounaise des Consommateurs, pour qui cela démontre que cette entreprise est vraiment citoyenne, non seulement à cause de ses produits qui répondent aux normes, mais elle a le souci du faible portefeuille de ses consommateurs.
La LCC souhaite que, CIMENCAM, en liaison avec les services spécialisés du Ministère du commerce, permette que cet allègement tarifaire atteigne vraiment les consommateurs. Par le passé, leurs distributeurs, sous de fallacieux prétextes et motivés par l'appât de gain, bénéficient de pareille mesure qu'ils ne répercutent pas.
La Ligue Camerounaise des Consommateurs recommande à Cimencam à communiquer largement sur les nouveaux tarifs. Et prie les consommateurs à noter les prix officiels et à refuser d'acheter le sac de ciment Cimencam CPJ 35 chez les quincaillers qui n appliquent pas les vrais prix: 4350 FCFA à Douala, 4700 FCFA à Yaoundé, 4750 FCFA, à Bafoussam.

Posted in Ultimatum aux cimenteries Camerounaises

Oct27

Interview du President National LCC sur l'affaire Afrique média

Par Jacob DJOSSOU

La Ligue camerounaise des consommateurs exige "le retrait des scellés" avant vendredi (ITW, Pdt)

La Ligue camerounaise des consommateurs (LCC) qui annonce une manifestation vendredi à Yaoundé pour dénoncer la suspension de la chaine de TV “Afrique Média“, exige “le retrait des scellés“ avant cette date, a affirmé son président Magellan Kamseu Kamgaing, dans une interview à ALERTE INFO.

La Ligue annonce une manifestation devant le siège du Conseil national de la Communication (CNC) à Bastos (Nord-ouest de Yaoundé) pour dénoncer la suspension temporaire de la chaîne de TV Afrique Média. Que reprochez-vous exactement au régulateur?

Posted in Suspension de Afrik Media

Oct08

Qui sommes-nous?

LCC en quelques mots...

La LCC est une organisation de défense, de protection et de promotion des droits et intérêts des consommateurs, ...

Posted in Qui sommes-nous?

Nov05

Cameroun Tribune - Le President de La Ligue Camerounaise des Consommateurs parle des prix

Par Dr. Basoh Fotsing Marc Anicet

LCC-MEDIAS: Cameroun Tribune-Le Président National de la LCC parle des prix des produits

A Lire Dans Cameroon Tribune de ce jour 05 Novembre 2015

Posted in Cameroun Tribune Le President de LCC parle des prix

Nov09

LCC-Nomination Antenne USA

LCC-DÉCISION DU PRÉSIDENT EXÉCUTIF

Yaoundé, le 9 Novembre 2015                                                                                                                          
COMMUNIQUE  RADIO/PRESSE N°001/LCC/LCC USA/PN/2015                                                                       

DEPLOIEMENT DANS LA DIASPORA

La Ligue Camerounaise des Consommateurs étend ses tentacules aux USA.

Une décision du Président Exécutif de la LCC, le Camarade Delor Magellan KAMSEU KAMGAING, désigne, lundi 9 Novembre, la Responsable de l’Antenne LCC-USA.
Il s’agit de la Camarade, Mme SOUBA SOPPI Amélia, Membre de la LCC, résidante aux Etats Unis d’Amérique (USA).
E-mail: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ;  Facebook : www.facebook.com/amelia.manga (Army Mercy)

L’Article 2 de ladite Décision, souligne qu’elle sera chargée, dans un délai ne pouvant excéder 30 jours, de convoquer, une assemblée générale constitutive, pour la mise en place du bureau de l’Antenne LCC USA, à valider par le Bureau Exécutif de la LCC.
Le mandat du Bureau est de deux ans renouvelables.
L’Article 3 stipule que, « la présente Décision, qui lui vaut ce que de droit, sera publiée, partout où besoin sera ».

Le Secrétaire Permanent
Manassé ADOUEME OLAGA

Posted in LCC-Nomination à l'Antenne USA

Oct27

La LCC exige la promotion et l'application des normes

Par Le Président National, Delor Magellan KAMSEU KAMGAING

COMMUNIQUE  DE  PRESSE N°004/LCC/PN/DNQ/2015

JOURNEE MONDIALE DE LA NORMALISATION

La Ligue Camerounaise des Consommateurs exige la vulgarisation des normes et l’application de celles rendues d’application obligatoire.
Dans deux correspondances, adressées ce mercredi 14 Octobre 2015, à l’occasion de la Journée mondiale de la Normalisation, au Ministre du commerce et au Directeur Général de l’Agence des Normes et de la Qualité, (ANOR), le Président National de la Ligue Camerounaise des Consommateurs, Delor Magellan KAMSEU KAMGAING, demande au Ministre du commerce, la multiplication des contrôles, pour l’application effective des normes rendues d’application obligatoire, devenues des Règlements techniques.
La LCC exige du Directeur Général de l’ANOR de vulgariser auprès des consommateurs les 1703 normes déjà existantes, notamment les plus de 200 normes qui sont rendues d’application obligatoire; de diffuser dans les médias la Liste des produits certifiés conformes aux normes et de mettre en place un Label, pour permettre aux consommateurs de distinguer les produits normés de ceux qui ne le sont pas.

Posted in Journée Modiale de la Normalisation

Nov05

LCC- Interdiction de la manifestation devant la CNC par le Sous-Prefet de Yaoundé 1

LCC-PLAIDOYER: INTERDICTION DE LA MANIF DE LA CNC par le Sous-Prefet de Yaoundé 1

le 29 OCtobre 2015 à 21h34

Le sous-préfet de Yaoundé 1er a interdit il y a quelques minutes la manif de la LCC prévue ce vendredi 30 Octobre au CNC

Mais le plaidoyer de la LCC pour la levée de la suspension de Afrique média, télévision du peuple, va se poursuivre. À travers une campagne de récolte de signatures dans le cadre d'une pétition; la saisine du Premier Ministre, tutelle du CNC, etc
LCC:"le téléspectateur d'Afrique média doit être roi"

SIGNER LA PETITION:

VOULEZ-VOUS LA REOUVERTURE DE AFRIQUE MEDIA? OUI OU NON?

Signez la pétition pour la Réouverture de Afrique Média. Cliquer ici.

Posted in INTERDICTION DE LA MANIF DE LA CNC par le Sous-Prefet de Yaoundé 1

Nov05

LCC- Dénonciation : "COLLER LA PETITE" EST INTERDIT? QUE LES AUTORITES DE CE PAYS ARRETENT DE NOUS TROMPER

Post du Dr. Basoh Marc sur le groupe Facebook le Mercredi 04 Novembre 2015 à 23:23 et qui mérite une lecture

(Donnez votre avis sur l'interdiction du Prefet de la Mifi sur le groupe Facebook de LCC en cliquant sur ce lien)


Certains disent qu'on doit protéger les Camerounais de ce qu'il écoutent ou voient?

Mais vous oubliez aussi que ces choses influencent l'homme ou influencent les hommes qui sont influençables ou qui veulent se laisser influencer. Alors ne remettez la faute seulement sur les médias et les agences de pub.

Si mon enfant écoute "COLLER LA PETITE" et que je lui précise qu'il doit comprendre que c'est juste une chanson de joie et qu'il ne doit pas aller lancer ces blagues à l’école ou devant mes invités alors ou est le mal?

Vous dites que "l'homme est et devient ce qu'il écoute?" FAUX, moi et bien de gens, nous voyons des matchs de foot sans devenir pour autant des fanatiques de Eto'o, de Messi et CR...; ces gens qui deviennent ACRO à ces joueurs expriment au contraire UN AUTRE MAL que les médias ont su combler : "LE MAL DE SOI"; "LE FAIT DE VOULOIR ETRE QUELQU'UN AUTRE", "LE MANQUE DE CONFIANCE EN SOI".

J’étais encore au lycée quand je voyais des ainés, des amis commencer à s'habiller et danser comme Michael Jackson et je me demandais si eux aussi ne pouvaient créer leur style et leurs façons de danser au lieu de copier. Je voyais des gens créer des groupes "BEVERLY HILLS" et faire tous les travers par la suite dans ces groupes (un tel couchait avec une telle, puis un tel couchait avec la même une telle). J'ai vu à la télé des gens devenir malade de biens d'artistes et de STARS. Mais pourquoi moi donc je suis jamais tomber malade d'une star (de foot, de musique ou autre...)???

Des gens sont en mal être, se droguent, couchent avec les femmes, des putes fument, boivent l'alcool, font des boites de nuits leur maison non pas à cause des chansons qu'il écoute mais à cause de LEUR MAL ETRE INTERIEUR qu'ils vont essayer de combler avec ce qu'ils écoutent ou ce qu'ils font (boire, fumer, se droguer...)

Alors un mec qui se laisse influencer par une quelconque musique démontre non pas que la musique est un danger mais qu'il est déjà MALADE, qu'il était déjà malade bien avant qu'il n’écoute la musique.

GUERISSEZ LE MALADE ET NON PAS LES SYMPTOMES DE LA MALADIE.

Posted in LCC- Dénonciation : "COLLER LA PETITE" EST INTERDIT? QUE LES AUTORITES DE CE PAYS ARRETENT DE NOUS TROMPER

Nov05

LCC-Soutien à FRANKO:::: Didier Drogba soutient "COLLER LA PETITE"

Par Dr. Basoh Fotsing Marc Anicet

LCC-Soutien à FRANKO par DIDIER DROGBA

Yaoundé, le 05 Novembre 2015

VIDEO DE DIDIER DRODBA DANSANT COLLER LA PETITE

Même Didier Drogba danse "coller la petite" de Franko devant ses amis et les jeunes de l'academie l'Impact...

Merci aussi à MTN

A dire que plusieurs ICÔNES et modèles à suivre comme DROGBA ne sont pas du même avis que NOTRE PREFET DE LA MIFI. Notre prefet doit avoir perdu le Nord?

Allez!!! "coller la petite", amusez-vous, relaxez-vous au max avec cette musique.

Lien de la vidéo: CLIQUER ICI

Ce titre bien ambiancé et bien cadancé qui n’a pas échappé aux stars tels que Mokobé, vient d’être validé à son tour par les Afro de l’Impact ! Didier Drogba et Ambroise Oyongo ont lancé une session de danse dans les vestiaires du club de soccer montréalais. L’occasion pour les jeunes de l’Académie de Montréal de prouver qu’ils ont du feu dans les jambes. Jugez plutôt. Lien de la vidéo: CLIQUER ICI

 

Posted in LCC-Soutien à FRANKO-Didier Drogba soutient "COLLER LA PETITE"

Mar06

Tout savoir sur notre victorieuse grève de la faim

La Grève de la faim historique qui a empêché la hausse des prix de l'Electricité au Cameroun...

Question: Après cinq jours de grève et une hospitalisation, comment vous sentez-vous ?

Posted in Grève de la faim

Faites un don...

  1. Transfert Mobile Mobile Money MTN au...
  2. Transfert Mobile Mobile Money ORANGE au...
  3. Transfert Express Union vers le Compte de LCC
  4. Dépôt Bancaire dans le Compte de LCC à Régionale